14 partages Wall Street ouvre en baisse mardi, alors que le pétrole recule

Wall Street a ouvert en baisse mardi, pénalisée par le repli des cours du pétrole, tandis que les investisseurs continuent d'évaluer les progrès de la réforme fiscale aux Etats-Unis. Vers 15h35, l'indice Dow Jones Industrial Average (DJIA) cédait 0,3%, à 23.360,32 points. L'indice S&P 500 perdait 0,4%, à 2.573,59 points et l'indice Nasdaq Composite reculait de 0,5%, à 6.727,22 points. Le prix du contrat sur le pétrole américain WTI pour livraison en décembre cédait 0,6%, à 56,55 dollars, après que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a indiqué que le rebond des prix du brut pourrait ne pas durer et que la demande mondiale de pétrole serait plus faible que prévu cette année et l'an prochain.

Après avoir globalement salué les résultats trimestriels des entreprises au cours des dernières semaines, les investisseurs aux Etats-Unis semblent maintenant vouloir marquer une pause en attendant d'avoir une idée plus claire sur la réforme fiscale, à la suite de la présentation des projets de loi des deux chambres du Congrès. "Maintenant que nous sommes bien avancés dans la saison des résultats, l'attention se déplace des entreprises vers le Capitole [siège du Congrès américain, ndlr]", souligne Eric Wiegand, gérant de portefeuille chez U.S. Bank Private Wealth Management. "S'il peut y avoir un débat sur le calendrier et l'ampleur de la réforme fiscale, il y a surtout un souhait général d'obtenir des éclaircissements

Parmi les valeurs à surveiller, Home Depot (>> Home Depot (The)) cède 0,4% bien que la chaîne de magasins de bricolage ait annoncé mardi des résultats supérieurs aux attentes au troisième trimestre et relevé ses prévisions pour l'ensemble de de son exercice 2017-2018, en partie en raison d'un accroissement de son activité lié aux conséquences des ouragans. Buffalo Wild Wings bondit de 25,6%, à 147,40 dollars, après que le Wall Street Journal a révélé lundi soir que la chaîne de restauration avait reçu une offre d'achat évaluée à plus de 2,3 milliards de dollars, soit 150 dollars par action, de la part de la société de capital-investissement Roark Capital Group.

Aucun indicateur n'est attendu mardi après l'ouverture de Wall Street.

zonebourse

Dites-nous ce que vous pensez de cet article ?

Nous vous recommandons

Economie

Vers une agriculture bio pour tout le monde en 2050

Agenceecofin

Economie

L'internet de demain sera-t-il accaparé par trois sites?

Agenceecofin

Economie

La seconde vie des téléphones portables

Agenceecofin