Maroc: Un journal marocain fustige le «deux poids deux mesures» de «Le Monde» sur les questions de la liberté d'expression

Rabat — Le journal électronique marocain «barlamane.com» a pointé du doigt, preuves à l'appui, la politique de deux poids deux mesures adoptées par le journal « le Monde » dans le traitement des questions liées à la liberté d'expression au Maroc.

«Le Monde» prend fait et cause pour Omar Radi et Souleymane Raissouni, deux journalistes poursuivis dans des affaires sexuelles, sans prendre la peine de contacter les présumées victimes pour écouter leurs versions, écrit «barlamane.com» dans un article sous le titre «pourquoi faut-il boycotter le quotidien français Le Monde ?»

Or, le quotidien français s'est rangé instinctivement du côté des présumés victimes dans l'affaire du journaliste Patrick Poivre d'Arvor, constate-t-il.

Pour bien illustrer cette politique de «deux poids deux mesures» du quotidien «Le Monde», le journal marocain a évoqué plusieurs autres affaires en France, comme celles du journaliste de «Canal+», Pierre Ménès, du politologue Olivier Duhamel ou de Tarek Ramadan, tous lynchés et fustigés par la presse française, «Le Monde» en tête, qui a pris le côté des victimes.

«Les victimes françaises valent-elles mieux que les marocaines?», s'interroge «barlamane.com», pour qui «la femme...