Centrafrique: Les défis qui attendent Touadéra

Réélu pour un nouveau mandat de cinq ans, le président Touadéra doit faire face à des groupes armés et aux attentes sociales.

Faustin Archange Touadéra va rempiler à la tête d'un pays déjà déstabilisé depuis huit ans par les groupes armés qui contrôlent les deux tiers du territoire national.

Sa réélection à l'issue du scrutin du 27 décembre 2020 est contestée aussi bien par l'opposition démocratique que par les groupes armés qui menacent de le renverser.

Pour Richard Moncrieff, chargé de l'Afrique centrale à l'International crisis group (ICG), le premier défi qui se pose au président Touadéra est celui de la réconciliation. "Tout d'abord, il y a la nécessité de parler avec l'opposition démocratique qui a des griefs avec les élections qui viennent de se dérouler. Deuxième grand chantier, c'est sa position vis-à-vis des groupes armés qui sèment le chaos dans le pays. Il sera...