Soudan: Massacres intercommunautairs au Darfour - Il faut s'attaquer à la racine du mal

C'est avec grand étonnement que l'on vient d'assister aux affrontements intercommunautaires qui auront coûté la vie à plus de 80 personnes et fait plus de 160 blessés avec à la clé, des dizaines de maisons incendiées. Tout serait parti du meurtre d'un homme de la tribu arabe Rizeigat, poignardé à mort dans un marché du camp de déplacés de Krinding, qui a mis le feu aux poudres.

Car, en représailles, sa communauté a décidé de s'attaquer au camp, déclenchant ainsi des affrontements meurtriers entre les milices de tribus arabes et non arabes. Et comme si cela ne suffisait pas, un autre affrontement a éclaté en début de semaine en cours, faisant une cinquantaine de morts. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette hécatombe constitue un coup dur pour le Soudan puisqu'elle intervient au moment où le pays est à recherche de ses marques.

Ce pogrom est la preuve, s'il en est, que les cœurs sont loin d'être désarmés. Ce drame, et c'est peu de le dire, vient rappeler que la paix au Soudan, reste encore très précaire. Il est vrai qu'Omar el Béchir qui a longtemps instrumentalisé les communautés, n'est plus aux affaires...