Kenya: L'athlétisme qui fait la réputation du Kenya terni par le dopage

Allafrica - Il y'a 1 semaine  -  Voir source de l'article

Nairobi — Le Kenya, ce pays d'Afrique de l'Est qui demeure encore et toujours la superpuissance de la course de fond, avec des athlètes qui trustent les podiums, du 1 500 mètres au marathon, commence à perdre de son éclat avec la multiplication des cas de dopage ces dernières années qui ont, en partie, terni son image de marque.

En effet, pas mois d'une soixantaine d'athlètes kényans de haut niveau ont été contrôlés positifs ces dernières années.

"Au départ, on pensait que ça concernait plutôt des coureurs de seconde zone. Et puis, à partir de 2016, sont tombés des très grands marathoniens et marathoniennes, champions olympiques, vainqueurs des plus grands marathons comme Chicago ou New York", explique Nicolas Herbelot, un spécialiste de l'athlétisme.

"Donc il y a un très gros souci de dopage au Kenya, qui est d'autant plus important qu'il n'y a pas d'État fort pour lutter contre cette pratique", poursuit-il.

Pour le Kenya, pourvoyeur des plus grands champions de course de fond, l'athlétisme demeure le principal motif de fierté nationale. C'est le seul moyen, ou presque, pour Nairobi d'exister sur la scène internationale.

Lieu d'entraînement et de formation des champions, la vallée du rift est un véritable eldorado de la course à...