Congo-Kinshasa: Crise à l'Unikin - Félix Tshisekedi s'implique

L'Université de Kinshasa ne sera pas fermée. Telle est la mesure phare ayant sanctionné la 17e réunion ordinaire du Conseil des ministres présidée le 10 janvier à la cité de l'Union africaine par le chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. De quoi rassurer les esprits et, surtout, couper court à la vile rumeur distillée dans la ville haute sur une prétendue interruption de l'année académique 2019-2020.

Comme l'a expliqué le ministre de la Communication et Médias, Jolino Makelele, dans son compte-rendu, la suspension des activités sur le campus de Kinshasa n'était dictée que par le souci de rétablir rapidement un climat de sérénité nécessaire au bon fonctionnement de cette institution universitaire.

Très attendu dans la gestion de ce sulfureux dossier après la tension consécutive aux récentes escarmouches observées au campus de Kinshasa entre les forces de l'ordre et les étudiants en furie manifestant contre la hausse des frais académiques, Félix Tshisekedi devrait puiser, dans ses ressorts, l'intelligence nécessaire afin de...