Afrique du Sud: Jacob Zuma n'est pas candidat

L'ancien président sud-africain Jacob Zuma, contraint la démission en 2018 pour cause de scandales politico-financiers, ne briguera pas la députation lors des élections générales du 8 mai, selon son parti, le Congrès national africain (ANC).

Au pouvoir depuis la fin officielle du régime de l'apartheid en 1994, l'ANC avait suggéré que M. Zuma pourrait figurer sur la liste de ses candidats. Mais celle publiée dans la nuit de jeudi vendredi ne mentionnait pas son nom.

A la tête du pays de 2009 2018, Jacob Zuma avait été contraint, sous la pression de son parti, de démissionner de son poste en raison des nombreuses affaires de corruption qui ont terni la fin de son règne.

Il reste cependant très influent au sein de l'ANC.

Si l'ancien chef de l'Etat s'était présenté la députation et avait été élu, il aurait dû renoncer aux avantages...