Afrique du Sud: Ramafosa réfute toute tendance xénophobe dans son pays

Le président Cyril Ramaphosa a réfuté, lundi, toute tendance xénophobe en Afrique du Sud, assurant que des mesures préventives ont été prises pour la sécurité des étrangers et des investisseurs dans son pays.

"L'Afrique du Sud n'est pas xénophobe, encore moins les Sud-africains qui ont toujours accueilli des personnes venant de partout pour des raisons diverses", a soutenu Cyril Ramaphosa, lundi Johannesburg, avant la cérémonie d'ouverture du 2ème Forum africain sur les investissements.

M. Ramaphosa prenait part aux côtés des présidents rwandais, Paul Kagamé et ghanéen, Nana Akufo-Addo, une brève séance restreinte de discussions avec de gros investisseurs triés sur le volet.

A une question d'un investisseur nigérian sur comment "garantir la sécurité des étrangers" en Afrique du Sud pour surtout avoir un environnement propice aux investissements étrangers, Cyril Ramaphosa a souligné que son pays a pris "des mesures préventives" pour la sécurité des étrangers et des investisseurs dans son pays.

Il a qualifié d'"accident" la vague de violences qui ont touché récemment des ressortissants africains en Afrique du Sud.

"L'Afrique du Sud (est) aux Africains qui doivent se sentir chez eux", a-t-il soutenu.

Selon lui, le gouvernement a décidé ainsi de mettre en place un mécanisme d'alerte précoce pour...