Soudan: La rue tient tête l'armée

Quatre jours après la destitution du président Omar el-Béchir, les manifestations ne faiblissent pas. Ce lundi, les leaders de la contestation ont dénoncé une tentative de dispersion du sit-in.

Selon l'Association des professionnels soudanais, l'origine de la série de manifestations, des individus non encore identifiés ont essayé de disperser la foule de manifestants.

Ceux-ci s'étaient mobilisés devant le QG de l'armée pour disent-il, "protéger" la "révolution" et surtout demander au Conseil militaire de transition de "transférer immédiatement le pouvoir un gouvernement civil".

"Oui, ce matin, des unités de l'armée ont essayé d'évacuer la place où il y avait le sit-in pour essayer de mettre fin la pression exercée sur l'armée. Nous, on avait demandé la veille nos partisans, nos supporters de rester place et de continuer manifester partout dans le pays, jusqu' ce que les objectifs de la révolution soient réalisés et que les militaires accèdent nos demandes, sans verser de sang encore", a expliqué la DW, Rachid Said Yacoub, porte-parole en Europe de l'Association des professionnels soudanais.

Selon des témoins, des soldats ont aussi été vus en train d'enlever des barricades qui avaient été érigées par des manifestants comme mesure de...