Burkina: l'opposition fait monter la pression

Slateafrique - Il y'a 2 semaines  -  Voir source de l'article

L'opposition a fait monter la pression samedi la veille de la présidentielle au Burkina Faso, dénonçant une "fraude massive" en préparation par le pouvoir et menaçant de ne pas reconnaitre les résultats en cas de victoire au premier tour du président sortant Roch Marc Christian Kaboré.

Le chef de file de l'opposition Zéphirin Diabré, principal challenger du président sortant, et cinq autres candidats ont dénoncé lors d'un point presse Ouagadougou des fraudes dans l'organisation du double scrutin présidentiel et législatif de dimanche.

"Il est clair qu'il y a une grande opération orchestrée par le pouvoir en place d'une fraude massive pour légitimer" une victoire au premier tour du président Kaboré, a déclaré M. Diabré, menaçant de ne "pas accepter des résultats entachés d'irrégularité".

"Il est absolument inconcevable après avoir parcouru tout le Burkina Faso de penser avoir un parti gagnant dès le premier tour", a martelé M. Diabré, avec ses côtés Eddie Komboïgo, candidat du parti de l'ancien président Blaise Compaoré et présenté comme le troisième homme du scrutin.

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) de Blaise Compaoré, qui avait été interdit de scrutin en 2015, est en effet de retour, l'ex-président semblant bénéficier d'un certain retour en grâce dans l'opinion publique burkinabè.

Le clan Kaboré a promis, comme en 2015, une victoire au premier tour de...