Burkina: vers un "report sine die" du référendum constitutionnel

Le référendum constitutionnel devant ouvrir la voie un régime semi-présidentiel au Burkina Faso et initialement prévu ce dimanche devra être "reporté sine die", a indiqué mercredi soir une source de la commission électorale l'AFP.

"C'est un report sine die qui se profile, car aucune mesure n'est prise pour la tenue de ce référendum le 24 mars prochain et aucune nouvelle date n'a jusqu' présent été communiquée", a indiqué l'un des responsables de la Céni, joint par l'AFP et qui a requis l'anonymat.

La seule certitude demeure le mode d'adoption qui se fera par voie référendaire, a-t-il précisé.

Le référendum était initialement prévu pour le 24 mars,selon une annonce faite en août 2018 par le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Newton Ahmed Barry.

À l'approche de la date 24 mars, une rumeur faisait de plus en plus état de l'adoption de la nouvelle Constitution par voie parlementaire.

Jeudi dernier, après un entretien avec le chef de l'Etat, le président de la commission...