Cameroun: Vent de décrispation

La grande palabre de trois jours qui s'ouvre demain vise sortir le pays de l'impasse actuelle.

Après plus d'un semestre de blocage politique, suite la violente crise post-électorale consécutive aux législatives du 28 avril 2019, la classe politique béninoise a rendez-vous dès demain Cotonou dans le cadre d'un dialogue politique de trois jours. A l'initiative du président Patrice Talon, seules neuf formations politiques, « uniquement celles en règle avec la nouvelle Charte des partis », ont été conviées cette grande palabre. Les Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) de l'ancien président Thomas Boni Yayi y sont annoncées.

Par contre, l'Union sociale libérale (USL) fait partie des grands absents cette grandmesse. Son leader Sébastien Ajavon, condamné par contumace en octobre 2018 par la Cour de répression des infractions économiques 20 ans de prison et 5...