"Exemple de démocratie", le Ghana aux urnes pour élire son président

Plus de 17 millions de Ghanéens sont attendus aux urnes lundi pour élire leur président, dans un duel où s'affrontent le chef de l'Etat sortant Nana Akufo-Addo et son rival de toujours, l'ancien président John Mahama.

Les rues d'Accra étaient calmes, dimanche, au terme d'une campagne sans grand enthousiasme et ternie par la crise du coronavirus et le fort ralentissement de la croissance économique.

Les électeurs pourront se rendre dans les quelque 38.000 bureaux de vote de 07H00 GMT à 17H00 GMT et choisir entre douze candidats, dont trois femmes, pour le poste de la magistrature suprême et devront élire leurs 275 députés.

Les deux principaux adversaires se retrouvent pour la troisième fois consécutive et une fois encore, les résultats pourraient être serrés: en 2012, M. Mahama du Congrès National Démocratique (NDC) avait remporté le scrutin avec 50,7% des voix, puis en 2016 ce fut M. Akufo-Addo, leader du Nouveau Parti Patriotique (NPP), avec 53,8%.

Ennemis politiques historiques, ils se sont toutefois engagés à respecter les résultats et à garantir "la paix et la sécurité" dans le pays,...