Congo-Kinshasa: Ensemble attend formellement la main tendue du CACH

Par Rédaction

Les tractations politiques continuent sur la formation du gouvernement ou encore sur la constitution des bureaux de deux Chambres du Parlement.

Le président de la République ne devrait pas s'enfermer dans le deal CACH-FCC. Surtout que le FCC s'est trahi déj avec ses stratégies machiavéliques vouloir contrôler seul toutes les institutions. Depuis sa déclaration de reconnaissance de la présidence de Félix Tshisekedi, la plate-forme Ensemble pour le changement continue attendre formellement la main tendue de la coalition Cap pour le changement.

Le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, tente petit petit d'imposer sa marque au sommet de l'Etat depuis son investiture le 24 janvier. Le chef de l'Etat n'a pas attendu la formation d'un gouvernement pour commencer agir. Il a fait sanctionner un ministre du gouvernement de même que quelques mandataires publics accusés de mégestion.

Le chef de l'Etat a même lancé le 2 mars le programme d'urgence pour ses 100 premiers jours afin de poser, un tant soit peu, des actions impact visible pour améliorer les conditions de vie des Congolais. De même, Félix Tshesekedi affiche sa fermeté face aux faits de corruption décriés par tout le monde lors de l'élection des sénateurs.

Quoi de plus normal pour le chef de l'Etat de commencer travailler alors que le gouvernement est attendu. Les Congolais piaffent de changement. Félix Tshisekedi a hérité d'un pays où tout est priorité. Autant dire que les défis sont immenses. Et donc, la tâche qui incombe au nouveau leadership congolais de remettre la République démocratique du Congo sur le chemin de l'émergence exige la participation de toutes les for- ces vives de la nation.

Le nouveau chef de l'Etat n'a pas droit l'erreur. Dès lors, il doit maximiser ses chances en s'entourant, dans son action de gouvernance, de toutes les intelligences congolaises qu'on peut retrouver dans toutes les plateformes politiques et de la Société civile....