Mali: Manifestation Bamako pour réclamer la démission du président

À l'appel d'un collectif d'organisations de la société civile et de partis politiques de l'opposition, une manifestation s'est tenue ce vendredi 5 juin Bamako.

Parmi les organisateurs, le Front pour la sauvegarde de la démocratie (la coalition de l'opposition) et la CMAS de l'influent imam Mahmoud Dicko. Pour tous, un seul mot d'ordre : demander la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta.

En début d'après-midi, Bamako, la place de l'Indépendance était déj envahie par la foule, les klaxons et les vuvuzela résonnant jusque dans les rues adjacentes.

Des militants ont même passé la nuit sur place, selon les organisateurs, Bamakois et Maliens de l'intérieur du pays venus réclamer de meilleures conditions de vie.

Mais le rassemblement a véritablement commencé avec la grande prière du vendredi, dirigée par l'imam Oumarou Diarra de la CMAS, l'une des associations organisatrices du rassemblement. Le silence a ensuite rapidement laissé place aux slogans. « Vive la République, vive la démocratie ! » ont tonné certains militants.

Sur l'estrade, des organisateurs rassemblés autour d'une figure religieuse : celle de l'imam Dicko.

A ces côtés, la société civile, EMK, Espoir Mali Koura et les partis politiques d'opposition, le FSD, le Front pour la sauvegarde de la démocratie. Car au-del des demandes...