Tunisie: Coronavirus - Lacunes révélées dans notre système hôspitalier

Allafrica - Il y'a 1 semaine  -  Voir source de l'article

Les gouvernorats du Grand Tunis (Ariana, Tunis, La Mannouba et Ben Arous) détiennent eux seuls le triste record du grand nombre de cas de contamination par le coronavirus, d'où la décision prise de consacrer l'hôpital Abderrahman Mami de pneumo-phtisiologie de l'Ariana aux personnes contaminées. Les patients de cet hôpital seront transférés vers d'autres hôpitaux, savoir la Rabta, Charles-Nicolle Tunis, et Mongi Slim la Marsa (banlieue nord de Tunis).

La propagation exponentielle du coronavirus dans notre pays, comme partout dans le monde, a révélé de grandes failles au niveau du système de santé et une incapacité faire face la gravité de la situation. Ceci n'a pas empêché l'Etat de prendre les mesures nécessaires pour endiguer la pandémie et tenter de limiter les dégâts, en dépit de la précarité des infrastructures hospitalières. Le grand problème auquel on fait face aujourd'hui est que la majorité de nos hôpitaux ne sont pas en mesure de faire face cette situation de crise d'une ampleur jamais vue.

Des services réservés uniquement aux contaminés

Les gouvernorats du Grand Tunis (Ariana, Tunis, Mannouba et Ben Arous) détiennent eux seuls le triste record du grand nombre de cas de contamination par le coronavirus, d'où la décision prise de consacrer l'hôpital Abderrahman Mami de pneumo-phtisiologie de l'Ariana aux personnes contaminées. Les patients de cet hôpital seront transférés vers d'autres hôpitaux, savoir la Rabta, Charles-Nicolle Tunis, et Mongi Slim la Marsa (banlieue nord de Tunis). C'est Samira Marai, ancienne ministre de la Santé, qui a été derrière la proposition de réserver exclusivement l'hôpital en question au traitement et l'accueil des personnes contaminées. Les services seront organisés selon le degré de gravité des...