Ile Maurice: Un jour une circonscription no 6 - «Politisien, zot tou bann kouyoner»

«Si falé mo marsé, mo ranpé, mo rant dan loto mé mo pou al voté!» Lui, c'est Louis Roger Loloth, 77 ans, qui vit au bord de l'eau, Grand-Baie, depuis sa naissance. Lorsque nous le rencontrons sur le seuil de sa modeste demeure, dans une petite ruelle qui mène vers la baie, le vieil homme discute de politique avec ses proches. Quelques minutes plus tôt, un candidat était venu se présenter eux, pour solliciter des votes.

«Mo pou donn li so vot, mé bliyé si ou krwar demin li pou vinn ed ou!» lance Louis Roger Loloth. Pour lui, il n'y a nul doute qu'il ne reverra point ce candidat devant sa porte, s'il devient député après les élections. «Bann kouyoner sa! Bel bel promes zot fer, zot dir zot res isi mem. Mé apré, kan rod zot, kan bizin zot, zot kit Poudre-d'Or pou al res Mahébourg, pou ou pa amerd zot!»

Le vieil homme explique que sa vie lui, une vie de misère, dit-il, ne va pas changer cause des politiciens. «Sa ti pansion gagné-la, pey isi, pey laba, nanye pa resté. Si nou manzé enn ler, lot ler res koumsa mem. Nou pe risé nou geté ziska kotsa pou alé.» Quelles sont ses attentes pour le prochain gouvernement ? «Je n'attends rien. J'ai déj 77 ans, mo'nn fini viv mo lavi, ki mo pou al fatig mo latet ar zot.»

À Goodlands, nous rencontrons Reshma Jhangai, qui elle aussi ne voit pas d'un bon œil cet exercice de quémander des votes. «Zordi, zot fer port-a-port, vinn rod vot. Kan ou bizin zot servis, zot dir ou non, mo bizin...