Crise politique meurtrière en Guinée: des clés pour comprendre

Slateafrique - Il y'a 3 semaines  -  Voir source de l'article

Un tribunal de Conakry doit rendre mardi son jugement contre huit opposants au président guinéen Alpha Condé dans un contexte de manifestations meurtrières. Eclairage sur une nouvelle crise de la transmission du pouvoir en Afrique.

- Que se passe-t-il en Guinée ?

Ce petit pays de 13 millions d'habitants, pauvre malgré les plus importantes réserves de bauxite au monde et des exportations d'or et de diamants, a été en proie la semaine passée des manifestations violentes. Au moins huit manifestants (dix selon l'opposition) et un gendarme ont été tués. Les défenseurs des droits humains dénoncent un usage excessif de la force, des arrestations arbitraires et une répression visant faire taire la contestation. Le pouvoir dit que le mouvement est illégal et invoque un trouble grave la sécurité publique. Il assure interdire aux policiers et gendarmes l'emploi des armes feu.

- D'où vient la contestation ?

Au coeur de la crise, un homme: Alpha Condé, 81 ans,premier président démocratiquement élu en 2010 après des décennies de régimes autoritaires, réélu en 2015. Depuis des mois lui est prêtée l'intention de briguer sa succession en 2020 et de faire modifier la Constitution, qui limite deux le nombre de mandats. M. Condé ne confirme ni n'infirme. Mais en septembre il a lancé des consultations sur la Constitution. Peu après a fuité la vidéo d'une rencontre huis clos avec ses supporteurs guinéens New York: il les appelle se préparer un référendum et des élections.

- La crise jusqu'où ?

Le 7 octobre, le Front national pour la défense de la...