En Tunisie, l'Aïd "sacrifié" des voyageurs en quarantaine obligatoire

Slateafrique - Il y'a 2 semaines  -  Voir source de l'article

Rentrés au pays juste temps pour l'Aïd el-Fitr, des milliers de Tunisiens passeront cette fête pourtant loin de leur famille, obligés de s'isoler en quarantainedans des hôtels, afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

"C'est une précaution importante pour protéger mes amis et ma famille", affirme Mohamed Khalil, 34 ans, revenu Mahdia (est) avec son épouse après avoir perdu son emploi de chauffeur de bus Ryad.

Il peine néanmoins rester cloîtré dans leur chambre d'hôtel et arpente le hall où les légers rideaux soulevés par la brise laissent apercevoir une mer turquoise.

"On a eu très peur car parmi les voyageurs venus d'Arabie saoudite, il y a eu des prélèvements positifs", témoigne-t-il. "Ca nous aide prendre les choses au sérieux: on met les masques, on se lave les mains."

L'épidémie a marqué le pas en Tunisie, avec peu de nouveaux malades officiellement identifiés par semaine et 47 décès au total depuis le début de la pandémie. Les autorités ont en conséquence commencé lever les mesures de confinement strictes, mises en place dès les premiers cas mi-mars.

Mais l'isolement hors du domicile reste obligatoire pour les personnes arrivant de l'étranger, tout comme pour les soignants en contact avec des malades du virus, même s'ils n'ont pas été hospitalisés.

Certains pays ont jusque l rejeté une quarantaine obligatoire pour les voyageurs --en France, le Conseil constitutionnel l'a qualifiée de mesure "privative de liberté".

Beaucoup imposent un isolement domicile, comme le Royaume-Uni, mais d'autres exigent le passage par des centres d'isolement, comme l'Algérie, l'Egypte ou le Kenya.

Parmi les onze...