Ethiopie: l'armée accuse le chef éthiopien de l'OMS de soutenir le Tigré

Slateafrique - Il y'a 2 semaines  -  Voir source de l'article

L'armée éthiopienne a accusé jeudi le directeur de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l'Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, originaire du Tigré, de chercher soutiens et armement pour cette région dissidente dont elle affronte les troupes depuis quinze jours.

M. Tedros "a oeuvré dans les pays voisins condamner la guerre" que mène le gouvernement fédéral éthiopien aux autorités régionales du Tigré depuis le 4 novembre, "il a oeuvré pour leur obtenir des armes", a affirmé le chef d'état-major de l'armée fédérale éthiopienne, le général Berhanu Jula, dans une conférence de presse.

Le directeur de l'OMS n'a "négligé aucune piste" pour aider le Front de libération du Peuple du Tigré (TPLF), parti qui dirige la région du Tigré et défie depuis plusieurs mois l'autorité du gouvernement fédéral, a-t-il ajouté.

"Ce type est lui-même membre de cette équipe" du TPLF, a accusé le général Berhanu, en parlant de M. Tedros qui fut ministre de la Santé de 2005 2012 dans le gouvernement de Meles Zenawi, chef historique du TPLF, l'époque parti tout-puissant et détenteur de tous les leviers de pouvoir Addis Abeba.

"Que peut-on attendre de lui? Nous ne nous attendons pas ce qu'il se range du côté du peuple éthiopien et condamne" les autorités tigréennes, a-t-il ajouté.

Sollicitée par l'AFP, l'OMS Genève n'a pas souhaité faire de commentaires dans l'immédiat et M. Tedros n'avait pas réagi ces accusations jeudi.

gé de 55 ans, M. Tedros, scientifique spécialiste en immunologie et maladies infectieuses, est le premier Africain diriger l'OMS, poste qu'il occupe depuis...