Génocide au Rwanda: un des principaux suspects mort depuis près de 20 ans

Slateafrique - Il y'a 2 semaines  -  Voir source de l'article

Un des principaux fugitifs poursuivis par la justice internationale pour le génocide au Rwanda, Augustin Bizimana,est décédé il y a près de 20 ans, a annoncé vendredi un tribunal de l'ONU, moins d'une semaine après l'arrestation d'un autre suspect majeur.

Ex-ministre de la Défense, Augustin Bizimana était accusé d'avoir été l'un des hauts commanditaires du génocide perpétré en1994 contre les Tutsi au Rwanda, qui a coûté la vie 800.000 personnes.

Son décès, dont la date est estimée août 2000, "a pu être confirmé l'issue de l'identification formelle des restes de son corps retrouvés" dans un cimetière Pointe-Noire, au Congo, a fait savoir le Mécanisme des tribunaux pénaux internationaux (MTPI).

Une série d'analyses génétiques effectuées ces derniers mois "ont permis d'exclure la possibilité que ces restes soient ceux d'une autre personne", a déclaré le MTPI.

Cette structure basée La Haye est chargée notamment d'achever les travaux du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), créé par le Conseil de sécurité de l'ONU en novembre 1994, quelques mois après le génocide.

"D'autres éléments de preuve ayant trait aux circonstances du décès d'Augustin Bizimana ont également été vérifiés", a indiqué le Mécanisme,sans préciser les causes de sa mort.

Le ministre de la Communication du Congo-Brazzaville Thierry Moungala s'est dit "perplexe" quant la nouvelle, évoquant une "affaire mystérieuse".

Il affirme ne pas savoir si le MTPI avait demandé aux autorités congolaises de procéder des analyses sur le corps.

Né en 1954, Augustin Bizimana avait été inculpé en 1998 par le TPIR de 13 chefs d'accusation, dont génocide, extermination, meurtre et autres actes inhumains.

Il devait notamment répondre du meurtre en 1994 de la Première...