Ile Maurice:Réforme électorale - Possible si le MMM vient au secours du gouvernement

Par Patrick St Pierre

La tâche ne sera pas aussi facile qu'on le croit pour le Premier ministre, Pravind Jugnauth. Il semblerait qu'il aurait beaucoup de mal faire adopter la réforme électorale par l'opposition. Sauf s'il a le soutien du Mouvement militant mauricien (MMM) et des indépendants, notamment Danielle Selvon.

Déj, selon les bribes d'informations qui ont été publiées dans la presse, le Parti travailliste (PTr) et le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) ne sont pas en faveur de la formule proposée par l'alliance Mouvement socialiste militant (MSM)-Muvman liberater (ML), tout comme le député indépendant Kavy Ramano. Le Mouvement patriotique (MP) d'Alan Ganoo est également contre certains aspects du projet de loi.

Le gouvernement aura besoin d'une majorité de trois quarts pour faire voter tout amendement la Constitution. Avec un Parlement de 69 élus, il lui faudra 52 voix pour faire adopter toute motion en ce sens. L'alliance gouvernementale, avec le soutien de l'Organisation du peuple de Rodrigues, compte 45 élus. Il faudra donc pêcher du côté de l'opposition, mais ce sera obligatoirement sans le PTr, qui compte cinq élus et le PMSD avec neuf députés.

Au sein du MMM, qui a six députés, on attend un rapport officiel pour commenter la réforme électorale. Lors de sa conférence de presse le samedi 8 septembre, son leader Paul Bérenger a déclaré que son parti pourrait la voter, mais...