14 partages Madagascar:DGI - Prévision de recettes fiscales dépassée

Par R.S.

« Avec une réalisation de 594,32 milliards d'Ar contre une prévision de 579,54 milliards d'Ar, l'objectif est atteint et même dépassé pour ce premier trimestre 2018 ».

Ces chiffres sont du directeur général des Impôts, Razafindrakoto Iouri Garisse qui n'a pas manqué d'encourager ses collaborateurs malgré le contexte qui prévaut actuellement. Avec un taux de réalisation de 102,53%, c'est un surplus de 14,66 milliards que la DGI a engrangé en ce début d'année. Par rapport 2017, les Recettes Fiscales Intérieures (RFI) ont connu une croissance de 22,29% tirée principalement par la croissance positive des impôts et taxes sur les revenus qui se sont renforcés au cours du premier trimestre 2018 et l'apport de la TVA.

Impôts et taxes sur les revenus. Les impôts et taxes sur les revenus (Impôts sur les Revenus (IR), Impôts sur les Revenus Salariaux et Assimilés (IRSA), Impôts sur les Revenus des Capitaux Mobiliers (IRCM), Impôts sur les Plus Values Immobilières (IPVI) affichent un taux de réalisation de 107,82% et une variation de 32,97% par rapport la réalisation du premier trimestre 2017. A l'origine de la performance de l'IR réside l'amélioration des résultats fiscaux de l'exercice écoulé au niveau des principaux secteurs contributeurs (Tabacs et Alcool, Pétrolier, Banque, Commerce, Prestation de services et Industriel) qui ont généré des versements d'accomptes d'IR hauteur de 86% du total. Un essor non négligeable est également noté au niveau des secteurs Mines, Transport et Pêcherie/Elevage, Tourisme et BTP. Une légère baisse est toutefois enregistrée au niveau du secteur Banque.

Progression. Au niveau de l'IRSA, le nombre de travailleurs déclaré au premier trimestre 2018 par rapport la même période 2017 a augmenté de 8,05%. La rémunération nette imposable est en progression de 10,71% pour le régime du droit commun. La masse globale de salaires versée des régimes spéciaux affichent en parallèle, une hausse importante. Une part non négligeable de la hausse des impôts sur les revenus est ainsi due en partie, aux impacts des mesures administratives adoptées en 2018.

Tendance haussière. L'impact de la nouvelle disposition fiscale apportée par la Loi de Finances 2018 relative au changement de régime d'assujettissement, est particulièrement notable et a contribué renforcer les acquis en matière d'impôt synthétique. La part de cette mesure est estimée 20% dans l'augmentation des recettes recouvrées en matière d'IS pour ce premier trimestre. Pour l'ensemble des 101 centres fiscaux, la réalisation a augmenté de 26,20% par rapport la même période pour 2017.

Dites-nous ce que vous pensez de cet article ?

Nous vous recommandons

Actualité

Centrafrique:

Slateafrique

Actualité

Mali: une femme d'affaires candidate

Slateafrique