Malawi: Appel un nouveau vote après la victoire de l'opposant au pays

Allafrica - Il y'a 4 jours  -  Voir source de l'article

Peter Mutharika sera-t-il entendu ?

L'opposant Lazarus Chakwera est déclaré vainqueur de la présidentielle du 23 juin dernier, selon la Commission électorale malawite, avec près de 60% des voix. Fin d'un long feuilleton juridico-électoral ? Pas si sûr. En effet, le candidat malheureux qui n'est autre que le président sortant, Peter Mutharika, celui-l même qui avait remporté l'élection en 2019, crie la fraude. Et comme pour ne rien arranger, il appelle un nouveau vote. Sera-t-il entendu ? On attend de voir. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette présidentielle malawite aura été riche en rebondissements. Cela est d'autant plus vrai que suite la requête de l'opposant Lazarus Chakwera en 2019, la Cour constitutionnelle avait invalidé la victoire du président sortant et ordonné la reprise du scrutin.

Et c'est peu dire que c'est un fait rarissime sous nos tropiques. Cela est d'autant vrai qu'en dehors du Kenya dont la Cour suprême avait aussi invalidé et ordonné la reprise des élections de 2017, pour les mêmes motifs, aucun autre pays de l'Afrique subsaharienne n'avait connu pareille situation. Le cas du Malawi est d'autant plus inédit que c'est le candidat de l'opposition qui est sorti victorieux du nouveau scrutin. Ce qui n'était pas le cas au Kenya où la reprise du scrutin avait encore tourné en faveur du...