Ces pays africains qui s'éveillent déj la 5G

Depuis l'année dernière, de nombreux opérateurs de téléphonie mobile manifestent leur impatience quant au lancement de cette technologie de télécommunications. Les investissements dans l'amélioration des réseaux et les tests techniques se multiplient. La pression s'accentue également sur les pouvoirs publics afin qu'ils modifient la typologie des licences télécoms. Cependant, au-del du simple concept d'hyper-connectivité qu'offre la 5G et qui laisse plus d'un rêveur, l'avènement de cette technologie sur le continent est-elle justifiée dans un contexte où la couverture en réseau télécoms demeure faible, les coûts d'accès Internet assez élevés et la gouvernance numérique la traîne.

Bien qu'elle soit encore au coeur de nombreuses recherches travers le monde, la 5G est déj une réalité en Afrique. En effet, le tout premier réseau commercial très haut débit du continent a été lancé le25 août 2018 au Lesothopar l'opérateur de téléphonie mobile Vodacom.

En effet, le tout premier réseau commercial très haut débit du continent a été lancé le 25 aout 2018 au Lesotho par l'opérateur de téléphonie mobile Vodacom.

La société télécoms a donné raison Rajeev Suri, le directeur général de l'équipementier télécoms Nokia, qui déclarait, en 2016, lors du Mobile World Congress, la grand-messe annuelle des technologies de l'information et de la communication, qui se tient chaque début d'année Barcelone, en Espagne, que la 5G attendue dans le monde en 2020 pourrait faire son arrivée sur le marché, plus rapidement que prévu. Avec cette technologie mobile, Vodacom Lesotho s'est vantée de pouvoir désormais proposer aux consommateurs de ce pays montagneux et sans côte, où l'acheminement de la fibre optique est pénible et coûteux, une qualité de service très avancée. Pour lancer la 5G au Lesotho, l'opérateur télécoms a obtenu du gouvernement une fréquence dans les bandes 3,5 GHz. Une facilité qui a quelque peu suscité l'envie de Shameel Joosub, le directeur général du groupe sud-africain Vodacom, qui milite pour une rapide mise disponibilité du spectre de fréquence adéquat en Afrique du Sud, le plus grand marché du groupe télécoms sur le continent.

Lesotho

Le Lesotho dispose de la 5G depuis août 2018.

L'exploit de Vodacom Lesotho d'être parmi les premières entreprises lancer la 5G en Afrique, de nombreux opérateurs rêvent également l'accomplir.

Les impatients

Bien que le cadre réglementaire pour la 5G ne soit pas encore favorable dans les marchés où ils opèrent, de nombreuses sociétés télécoms, impatientes de se lancer sur le segment du très haut débit, fourbissent déj leurs armes en espérant ardemment que les politiques se bougent enfin. En Afrique du Sud, Vodacom et MTN qui militent depuis 2017 pour une libération des fréquences télécoms ont déj testé avec succès la 5G sur leur réseau. Vodacom a effectué son expérimentation le 07 juillet 2018 dans la ville sud-africaine de Durban, en s'appuyant sur les compétences techniques de Nokia. Son rival de toujours, MTN, a démarré la sienne le 15 novembre 2018, en collaboration avec la société technologique Ericsson. Ils ont été rejoints plus tard par le fournisseur sud-africain de solutions de télécommunications, Comsol Networks qui a mené son expérimentation via la bande de fréquences du spectre radioélectrique de 28 GHz, dans la banlieue de Soweto. En février 2019, l'opérateur sud-africain de réseaux Internet mobile, Rain, annonçait pour sa part le lancement commercial de son réseau 5G dans le pays dès le mois de septembre 2019.

Mobilis

Avec Mobilis la 5G fait son entrée en Algérie.

En Algérie, c'est l'opérateur de téléphonie mobile Mobilis, qui s'est déj lancé dans la course pour la 5G. La filiale de l'opérateur historique Algérie Telecom a testé avec succès le super haut débit le 13 novembre 2018 Oran avec l'appui technique de son partenaire technologique Huawei.

En Algérie, c'est l'opérateur de téléphonie mobile Mobilis, qui s'est déj lancé dans la course pour la 5G. La filiale de l'opérateur historique Algérie Telecom a testé avec succès le super haut débit le 13 novembre 2018 Oran avec l'appui technique de son partenaire technologique Huawei.

Au Maroc voisin, c'est Inwi qui annonce la 5G pour très bientôt. La société télécoms qui a initié une modernisation agressive de son réseau depuis 2017 a fait appel la société technologique chinoise Huawei pour tester la technologie très haut débit dans les prochains jours. Au-del de ceux qui sont déj prêts techniquement pour la 5G en Afrique, il y a ceux qui ont investi et ceux-l qui continuent investir de manière colossale dans l'optique d'être fin prêt pour la technologie de super connectivité.

Maroc

Au Maroc, Inwi est dans les starting blocks.

C'est le cas Mobile Telecommunications Limited (MTC) qui a lancé le réseau de...