Maroc: L'intervention marocaine à El Guerguarat saluée à la Chambre des Représentants Belge

Bruxelles "" L'intervention marocaine à El Guerguarat visant à rétablir la libre circulation des biens et des personnes entre l'Europe et l'Afrique a été saluée, mercredi, à la Commission des relations extérieures (RELEX) de la Chambre des Représentants de Belgique.

Interpelant la ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès, à l'occasion de sa présentation de la note de politique générale de son département, le ministre d'Etat-député fédéral André Flahaut a rappelé que de fortes tensions avaient eu lieu ces dernières semaines dans la zone tampon d'El Guerguarat se traduisant par le blocage par des éléments du polisario de «l'unique route carrossable menant à la Mauritanie ». Il s'agit d'un blocage, a-t-il affirmé, qui vient remettre en cause l'accord de cessez-le-feu de 1991.

M. Flahaut, ancien président de la Chambre des Représentants et ancien ministre de la Défense de Belgique, a expliqué devant les députés fédéraux membres de la Commission RELEX et à l'adresse de la cheffe de la diplomatie de son pays, "le caractère crucial" de cette route «qui ne relie pas uniquement le Maroc à la Mauritanie mais l'Afrique à l'Europe».

Pour le ministre d'Etat belge, «bloquer ce point de contact, c'est mettre en péril la libre circulation des biens et des personnes. C'est aussi dénoncer le lien historique entre le Maroc et le reste de l'Afrique».

Il a souligné, dans ce contexte, que «le Maroc est intervenu de manière proportionnée afin de permettre une reprise de la circulation et des échanges commerciaux» au niveau de ce point de passage vital, notant que «la communauté internationale a réagi favorablement à l'intervention marocaine...