Nigeria: nouvelles manifestations malgré les mises en garde de l'armée

Slateafrique - Il y'a 2 semaines  -  Voir source de l'article

"Ne vous laissez pas intimider": la jeunesse nigériane continuait jeudi de marcher contre les violences policières dans plusieurs grandes villes du pays, malgré un avertissement de l'armée et de nouveaux incidents.

Ils étaient encore des milliers Lagos, tentaculaire ville de 20 millions d'habitants, marcher, chanter et danser dans différents quartiers, bloquant toujours les principaux axes de circulation.

Les manifestants n'ont pas été découragés par les déclarations de l'armée nigériane qui disait jeudi matin se tenir prête " faire respecter la loi et l'ordre", mettant en garde "les éléments subversifs et les fauteurs de troubles". Et hormis quelques incidents, la plupart des marches de jeudi se sont déroulées pacifiquement.

A Ikeja, un quartier du centre de Lagos, l'ambiance battait son plein en début d'après-midi, malgré l'attaque le matin d'au moins 6 manifestants par de jeunes hommes armés de bâtons et de machettes arrivés en bus, selon plusieurs témoignages recueillis par l'AFP.

"Entre 7H30 et 9H00, des casseurs probablement payés par le gouvernement ont attaqué les quelques manifestants qui étaient sur place, plusieurs ont été blessés", selon l'un des manifestants, Princewill Iweajunwa.

"Mon gouvernement ne tolérera jamais l'attaque de manifestants", a réagi sur Twitter le gouverneur de l'Etat de Lagos Babajide Sanwo-Olu. "Des agents de sécurité vont être immédiatement déployés pour les protéger de ces scélérats", a-t-il ajouté.

Le célèbre chanteur Femi Kuti - fils du pionnier de l'Afrobeat Fela Kuti, qui a passé sa vie dénoncer la corruption des élites - s'est rendu sur place en début d'après-midi pour soutenir les manifestants. Il a lançé la foule: "Ne vous laissez pas intimider !".

"Des...