Nigeria: Présidentielle - L'état d'esprit de déplacés de Boko Haram

Au Nigeria, les électeurs seront appelés voter samedi 16 février. Parmi ces électeurs, de nombreuses personnes qui ont fui l'insécurité dans le nord-est du pays. En 2015 de nombreux déplacés n'avaient pas eu le temps de faire les formalités pour pouvoir voter près des camps où ils sont logés. Depuis, la situation n'a quasiment pas évolué et ces familles vivent toujours dans la précarité. Reportage dans un camp de déplacés, tous originaires de Gwoza (dans l'Etat de Borno), établi dans la périphérie d'Abuja.

Ce sont des abris de fortune, faits de sacs de riz. Des enfants se chamaillent, sous les yeux épuisés de leurs mères. Les élections sont loin d'être un sujet de discussion.

Malgré l'échec du président sortant rétablir la sécurité dans le nord-est du pays, les déplacés...