Ouganda: manifestation contre une taxe sur les réseaux sociaux

La police ougandaise a eu recours mercredi des tirs balles réelles et du gaz lacrymogène pour disperser une manifestation organisée pour protester contre une taxe controversée sur l'utilisation des réseaux sociaux.

La manifestation a attiré des dizaines de personnes qui ont marché vers le Parlement. Elle a commencé dégénérer quand un large groupe de vendeurs de rues et de taxi-motos s'est opposé la police en tenue anti-émeute, pour certains en lançant des pierres, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Du gaz lacrymogène a été utilisé et des balles réelles ont été tirées en l'air pour disperser la foule", a indiqué l'AFP un porte-parole de la police, Luke Owoyesigire, ajoutant que deux manifestants avaient été arrêtés.

"Pendant cette marche illégale, les policiers ont dû agir. Certains de nos policiers ont été agressés", a-t-il ajouté.

Depuis le début du mois, les utilisateurs des réseaux sociaux doivent s'acquitter d'une taxe quotidienne de 200 shillings par jour (0,04 euro) pour...