Ouganda: sept morts et une situation tendue après l'arrestation de Bobi Wine

Slateafrique - Il y'a 2 semaines  -  Voir source de l'article

Des heurts déclenchés par une énième arrestation du candidat la présidentielle de janvier 2021 Bobi Wine ont provoqué la mort de sept personnes mercredi Kampala, en Ouganda, où la situation restait tendue jeudi.

La campagneélectorale bat son plein avant un scrutin présidentiel qui s'annonce difficile, où le député de l'opposition et star de la chanson de 38 ans sera le principal adversaire de Yoweri Museveni, 76 ans, au pouvoir depuis 1986.

"Nous avons dénombré sept morts, jusqu' tard hier soir. Il y a 45 blessés", a déclaré jeudi l'AFP le porte-parole de la police ougandaise Fred Enanga.

Mercredi, la police avait affronté pendant plusieurs heures Kampala, la capitale, de jeunes manifestants fous de colère après avoir appris l'arrestation de leur champion.

Robert Kyagulanyi, de son vrai nom, a été arrêté Jinja (Est) où il faisait campagne, pour avoir, selon la police, violéles mesures de lutte contre le coronavirus lors de ses rassemblements. Les heurts ont également touché cette ville ainsi que, fait notable, d'autres centres urbains du pays.

"Le calme est revenu aujourd'hui dans toutes les zones touchées par des manifestations violentes hier, malgré les tentatives de certains gangs de bloquer ce matin des routes en brûlant des pneus et en installant des barricades", a assuré jeudi matin M. Enanga.

- Evanoui en prison -

La situation était pourtant toujours tendue Kampala, où la présence policière et militaire était forte et où des rassemblements...