RD Congo: cette si fébrile attente des résultats

Lepoint - Il y'a 2 semaines  -  Voir source de l'article

La RDC, toute la RDC, vit dans l'attente de ces sacrés résultats qui mettent bien du temps sortir. Les établissements scolaires et universitaires n'ont pas repris les cours conformément au calendrier qui fixait le début des cours au6janvier 2019. Les activités commerciales sont paralysées dans le centre-ville de Kinshasa, les transports en commun se font rares sur les boulevards de la capitale en général parmi les plus embouteillés d'Afrique. Difficile de voir un rassemblement de deux trois personnes, des hommes en uniforme quadrillent la ville surtout sur ses points réputés chauds. Bref, la capitale en particulier et le pays en général flottent dans une incertitude mêlée de crainte.

Des scènes de liesse dans les états-majors des partis politiques…

Si la population en général est dans l'angoisse, il sied de souligner ici que, du côté des états-majors appelés communément «bases» des regroupements politiques, on frise l'euphorie. Chaque camp revendique la victoire de son candidat.

Tout a commencé Limete près du siège du mythique parti de l'opposition UDPS qui soutient le candidat Félix Tshisekedi. Il y a été constaté des scènes de joie, des cris de victoire juste après une conférence de presse de son secrétaire général, Jean-Marc Kabund, qui a confirmé ce que beaucoup subodoraient: un rapprochement entre l'UDPS et le camp Kabila. «L'UDPS tient préciser qu'elle s'inscrit dans la logique de réconciliation nationale et s'oppose toute politique de règlement de comptes ou de chasse l'homme.» Pour les militants, c'est la victoire de leur candidat que le président aurait choisi pour sa succession.

La même scène a été observée chez les sympathisants du candidat de la coalition Lamuka, Martin Fayulu. Cette fois-ci en dehors de la capitale Kinshasa et près de l'ancienne province de Bandundu, le fief du candidat. Les habitants de la ville de Kikwit, 500kilomètres de Kinshasa, ont passé la nuit du mardi8janvier2019 la belle étoile. En cause, une radio locale de la place aurait diffusé l'information selon laquelle le candidat...