RDC:

Slateafrique - Il y'a 2 semaines  -  Voir source de l'article

Une chambre simple 250 dollars: c'est le ticket d'entrée pour une nuit au Serena, premier palace cinq étoiles qui vient d'ouvrir Goma, la capitale du Nord-Kivu dans l'Est de la République démocratique du Congo, qui veut tourner la page de la violence des groupes armés.

Plus de 100 chambres de luxe, avec vue idyllique sur la piscine et le lac Kivu, centre de conférence, restaurants, salle de sport, spas: ouvert mi-septembre, le palace est le premier hôtel géré en RDC par la chaîne panafricaine haut de gamme Serena, dont le Fonds Aga Khan pour le développement économique est actionnaire majoritaire.

"Généralement, les gens perçoivent cette région comme une zone de guerre", regrette le manageur kényan, James Nzavwala, qui mise au contraire sur une clientèle d'affaires et le "potentiel touristique" du parc des Virunga voisins (volcans, gorilles).

A la frontière du Rwanda, proche de l'Ouganda et de la Tanzanie, Goma se trouve au coeur des deux provinces du Nord et du Sud-Kivu où des dizaines de groupes armés entretiennent l'insécurité pour le contrôle des ressources (terres, minerais, bois) depuis les deux guerres du Congo (1996-2003).

Epargnée par les milices depuis 2012-2013, Goma connaît des problèmes d'insécurité urbaine dans ses quartiers périphériques, loin des zones résidentielles sur les bords du lac, fief des Nations unies et des ONG.

- Politique et business -

La construction de l'hôtel Serena a pris dix ans, grâce l'investissement de l'homme d'affaires le plus influent de Goma: Vanny Bishweka.

Taille moyenne, élégance discrète, cet homme de 55 ans possède déj un hôtel sur les bords du lac, l'Ilhusi, ouvert en 2002, année d'une éruption du volcan Nyiaragongo qui a...