RDC: 58 morts dans deux nouveaux massacres en Ituri

Slateafrique - Il y'a 2 semaines  -  Voir source de l'article

Cinquante-huit personnes ont été tuées dans deux massacres cette semaine dans la province d'Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), où une délégation de haut niveau est attendue vendredi sur les questions sécuritaires.

Au total, 23 personnes ont été tuées mardi puis 35 jeudi, en territoire d'Irumu dans le sud de cette province, a indiqué le ministre provincial de l'Intérieur, Adjio Gidi.

Le ministre a accusé le groupe armé d'origine ougandaise des Forces démocratiques alliées (ADF) d'être l'origine de ces deux massacres qui ont provoqué "un mouvement important de population".

Les auteurs "sont des ADF qui fuient la pression militaire du côté de la province du Nord-Kivu, précisément de Beni", a-t-il précisé.

L'armée congolaise affirme en effet mener depuis novembre dernier des "opérations d'envergure" contre les ADF dans la province du Nord-Kivu, voisine de l'Ituri. Ces miliciens, qui vivent en brousse, attaquent depuis les civils en Ituri face aux offensives de l'armée.

A l'origine des rebelles ougandais musulmans, les ADF ont tué 890 personnes depuis avril 2017, d'après les experts du Baromètre sécuritaire du Kivu (KST), qui ont commencé leur décompte cette date.

Les ADF constituent de ce fait l'un des trois groupes armés les plus violents parmi ceux qui sont encore en activité dans l'Est de la RDC, soit plus d'une centaine, de même source.

"Nos éléments sont déj sur les lieux" face "l'ennemi", a affirmé le ministre de l'Intérieur de l'Ituri.

Les attaques ont eu...