Rwanda: Bizimana, un agronome devenu l'un des responsables du génocide

Slateafrique - Il y'a 2 semaines  -  Voir source de l'article

Augustin Bizimana, l'un des principaux suspects du génocide de 1994 au Rwanda, dont un tribunal de l'ONU a annoncé vendredi qu'il était décédé il y a près de 20 ans, était un agronome de formation devenu, en tant que ministre de la Défense, l'un des principaux architectes du massacre.

Bizimana est né en 1954 Gituza, dans le nord du Rwanda. On sait peu de choses sur ses années de jeunesse, mais l'université il s'est affirmé comme un Hutu radical, dans un pays déchiré par les tensions ethniques.

"Depuis l'école secondaire, c'était quelqu'un qui aimait s'affirmer, se positionner comme leader", a indiqué l'AFP un de ses anciens collègues l'université, aujourd'hui réfugié en Europe.

"A l'université, il s'affichait, avec un peu de zèle, comme membre du MRND (Mouvement révolutionnaire national pour le développement), le parti unique. Pour sûr c'était un partisan de la ligne dure, un inconditionnel du régime Habyarimana", a-t-il ajouté.

Bizimana a pris ses fonctions de ministre de la Défense en juillet 1993, quelques jours avant la signature des accords d'Arusha qui prévoyaient un partage du pouvoir entre Hutu et Tutsi pour mettre fin trois ans de guerre civile entre le régime hutu et le Front patriotique rwandais (FPR).

Les derniers espoirs de paix se sont envolés avec l'assassinat le 6 avril 1994 du président hutu Juvénal Habyarimana, élément déclencheur du génocide. En peine 100 jours, quelque 800.000...