14 partages Rwanda:Inquiétude après un déploiement de police dans le camp de Kiziba

L'inquiétude est palpable dans le camp de réfugiés de Kiziba suite au déploiement de la police rwandaise sur place.

Fin février, 11 réfugiés congolais y avaient été tués par les forces de police rwandaises qui dispersaient une manifestation contre des rationnements de nourriture. Après cet incident, les réfugiés se disent désormais inquiets de voir des policiers sillonner leur camp.

Photos et vidéos l'appui, des réfugiés congolais s'inquiètent depuis plusieurs jours d'une forte présence de policiers rwandais dans leur camp de Kiziba, situé 15 kilomètres de Karongi, dans l'ouest du Rwanda. Ce déploiement est inédit, selon plusieurs d'entre eux. Il aurait commencé mercredi dernier, sans raison apparente.

Arrêter les meneurs

Résultat, l'inquiétude et le trouble règne parmi les 17 000 Congolais de ce camp de réfugiés au Rwanda. Fin février, 11 d'entre eux y avaient été tués par balle par la police rwandaise alors qu'ils manifestaient contre des rationnements de nourriture. Ils craignent désormais que les forces de l'ordre soient la recherche des organisateurs pour les arrêter.

Le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) de l'ONU dit avoir interpellé les forces de l'ordre sur ce déploiement, le 20 avril.

La police rwandaise aurait assuré qu'aucune opération n'était en préparation dans le camp et que ce renforcement servirait assurer la sécurité des réfugiés et des communautés-hôtes en raison des tensions grandissantes dans le camp.

Le HCR dit également avoir appelé les forces de l'ordre ne pas faire un usage excessif de la force et suivre la situation de près. Sollicitée plusieurs reprises ce week-end, la police rwandaise est restée quant elle silencieuse.

Dites-nous ce que vous pensez de cet article ?

Nous vous recommandons