Sénégal: Cascade de rejets des nouvelles nominations du sgn du PDS

Officiellement, 4 responsables politiques du Parti démocratique sénégalais (Pds), savoir Babacar Gaye, El Hadji Amadou Sall et autres, Cheikh Tidiane Seck et Amina Sakho, ont rejeté les nouvelles fonctions qui leur ont été attribués par leur Secrétaire général national (Sgn), Me Abdoulaye Wade, dans le nouveau Secrétariat national. Par ces refus, ces libéraux dénoncent clairement la décision prise par leur mentor de manière unilatérale, sans aucune consultation la base.

«Tout ce que vous faites pour moi sans moi, vous le faites contre moi». Cette phrase qu'avait l'habitude de dire Mohandas Karamchand Gandhi, guide spirituel de l'Inde et du mouvement pour l'indépendance de ce pays, les responsables libéraux semblent se l'approprier au vu du rejet des postes qui leur ont été attribués par leur Secrétaire général national.

Au total, 4 responsables ont de manière officielle renvoyée Me Wade les postes qu'il leur a donnés dans le nouveau Secrétariat national qu'il a mis en place.

La célérité avec laquelle le "Pape du Sopi" a formé le tout nouveau Secrétariat national, 24h seulement après l'avoir annoncé ses militants par voie épistolaire, ainsi que les réponses qui lui ont été servies par correspondance et par voie de presse montrent suffisance que l'ancien président sénégalais a pris une décision unilatérale, sans se référer aux avis des concernés. D'où le désintérêt total pour ce remaniement effectué.

En effet, chacun des responsables qui ont boudé les postes qui leur ont été attribué par Me Wade semble dénoncer le mode de fonctionnement du parti libéral.

Dans sa lettre postée sur Facebook, l'ancien Porte-parole du Pds, Babacar Gaye montre clairement que c'est par «voie de presse» qu'il a appris la décision de Me Wade de remanier le Secrétariat national du parti. Mieux, pour montrer qu'il n'a pas été associé la prise de décision, il dit être « l'attente de plus amples informations sur les motivations d'un tel chamboulement».

Par...