Sénégal: Incendie du moteur droit du boeing 767-300 d'Ethiopian Airlines - Le film d'un crash évite de justesse AIBD

Allafrica - Il y'a 2 semaines  -  Voir source de l'article

L'on a frôlé le pire l'Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) de Diass hier, mardi matin 8 octobre 2019. Sept (7) mois après le crash du Boeing 737 Max d'Ethiopian Airlines, qui a fait 157 morts en mars dernier au Sud d'Addis-Abeba, un autre avion de la même compagnie a failli s'écraser l'AIBD.

Le réacteur droit du Boeing 767-300 du vol ET908 d'Ethiopian Airlines en partance Addis-Abeba, avec escale Bamako, a pris feu peu après le décollage, obligeant le pilote faire demi-tour pour atterrir d'urgence Dakar (Diass). Les passagers (environ 65) et l'équipage ont été évacués sains et saufs. Un passager qui a requis l'anonymat retrace le film de la mésaventure qui a failli leur coûter la vie.

«J'étais passager pour ce vol en partance Addis-Abeba via Bamako. Déj, l'embarquement, j'ai constaté l'état de l'appareil. Juste l'intérieur, j'ai dit aux deux hôtesses dont l'une est anglophone et l'autre francophone, que nous ne pouvons pas voler avec cet appareil. C'est la première fois que je vois ce type d'appareil. En s'asseyant sur les sièges, ça bascule. Le rapt de bagages ne pouvait pas mettre certaines valisettes; donc, voil, j'ai émis vraiment des doutes avant le décollage.

Malheureusement juste avant le moment du décollage, peine avoir quitté le sol, il y a eu une explosion. Moi je pensais que c'était le point d'atterrissage. Et puis, l'avion a tout de suite perdu puissance. Et, comme c'était le feu, le pilote qui est très expérimenté a poursuivi sa poussée pour monter. Et donc en montant il a vraiment fait de manière très professionnelle, très légère. Il n y a pas eu de panique non plus en ce temps-l, on savait qu'il y a un...