Sénégal: La classe politique sonne l'union sacrée autour de Macky Sall

Allafrica - Il y'a 1 semaine  -  Voir source de l'article

Dans la guerre contre le Covid-19, le Président de la République, Macky Sall, a reçu, hier, une quinzaine de leaders politiques dont ceux de l'opposition parlementaire. Ils ont, tour tour, été séparément reçus en audience. Ils ont tous salué les mesures prises par Macky Sall et promis de s'investir pour ensemble faire face la pandémie. Ces audiences seront suspendues, aujourd'hui, pour les besoins du Conseil des ministres. Demain, jeudi, d'autres leaders, comme les anciens Premiers ministres Cheikh Adjibou Soumaré et Abdoul Mbaye, l'ancien chef de la diplomatie sénégalaise Cheikh Tidiane Gadio, etc., seront également reçus par le Président.

Idrissa Seck, «REWMI» : «Nous appelons voter la loi d'habilitation»

Le président du parti « Rewmi », par ailleurs président du Conseil départemental de Thiès, a été le premier leader de l'opposition reçu, hier, par le Chef de l'Etat. Idrissa Seck a adressé ses prières l'ensemble du peuple sénégalais, « pour que Dieu nous accorde la victoire dans ce combat contre le coronavirus ».

Il a également salué l'initiative du Président. « Naturellement, ma présence suffit indiquer notre totale adhésion la démarche du Président de la République d'associer l'ensemble des fils du pays, au-del de la classe politique et religieuse, les artistes, les journalistes. Tous les fils du pays doivent être mobilisés », a-t-il déclaré. M. Seck pense qu'il faut une mobilisation générale dans le combat contre le coronavirus « parce qu'il n'y a ni vaccin ni médicament ». Constatant que la propagation passe par le contact entre les hommes, le président de « Rewmi » est d'avis qu'il est préférable de prévenir plutôt que d'attendre d'être obligé de guérir. Pour lui, le cas de l'Italie prouve suffisance que les systèmes de santé, même des pays développés, peuvent être rapidement débordés par une affluence de cas trop forte. L'ancien Premier ministre a déclaré que désormais, « il ne s'agit pas de trop débattre, de trop banaliser, mais de se mobiliser comme un seul homme pour combattre le virus ». Citant un proverbe sénégalais qui dit que « l'eau qui est destinée éteindre le feu n'a pas besoin d'être filtrée », Idrissa Seck a plaidé pour une mobilisation générale contre la maladie. « C'est dans ce cadre que s'inscrit l'appel du Président auquel nous avons souscrit. Bien sûr, cela se prolongera au niveau de l'Assemblée nationale où nous appelons tout le monde voter la loi d'habilitation qui permettra au Chef de l'Etat d'avoir tous les outils nécessaires pour mettre en œuvre le plan Force Covid-19 », a-t-il conclu.

Mamadou Diop DECROIX, Aj-Pads : «Créer les conditions d'un large front unique contre le coronavirus»

Mamadou Diop Decroix a félicité le Président Macky Sall pour cette initiative importante qui consiste recevoir l'opposition parlementaire dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Le secrétaire général d'Aj/Pads a salué toutes les mesures prises par le Chef de l'Etat depuis l'apparition de cette pandémie au Sénégal, notamment l'annulation de rassemblements importants y compris ceux religieux. « Cette initiative entre dans le cadre de ce qui peut créer les conditions d'un large front unique contre le coronavirus parce qu'en réalité, c'est une guerre », a-t-il ajouté. Le député a informé qu'il a eu l'occasion de remettre au Président Sall un mémorandum contenant des propositions concrètes dans le cadre de la stratégie globale de prise en charge du Covid-19. Il a aussi fait savoir que son parti a mis en place des volontaires contre le coronavirus la disposition des autorités sanitaires au niveau des 45 départements du pays.

Serigne Mansour Sy Djamil, «BESS DU NIAKK» : «L'objectif, c'est l'union nationale pour sauver des vies humaines»

Serigne Mansour Sy Djamil, responsable du parti « Bess Du Niakk », a déclaré, la sortie de l'audience que lui a accordée le Président de la République, qu'on est en « guerre contre un ennemi invisible mais aussi insaisissable ». De ce fait, il est totalement en phase avec les mesures du Président Sall. Actuellement, a-t-il ajouté, « l'objectif qui transcende l'ensemble des objectifs, c'est l'union nationale, pas pour gagner des élections, mais pour sauver des vies humaines ». M. Sy est également favorable aux mesures prises contre la propagation du virus, car Dieu, a-t-il dit, a toujours recommandé aux croyants de sauvegarder la vie humaine même si on doit aller jusqu' la fermeture de lieux de prières.

« Cette lutte contre le Covid-19 a redonné aux politiques leur rôle premier : gouverner. Le politique, ce n'est pas nécessairement l'opposition qui en fait partie. Mais, c'est la gestion de la Cité. Il s'agit de gérer collectivement la Cité devant un danger qui peut remettre en cause toutes les donnes dans le monde d'aujourd'hui », a soutenu le député. Le marabout et homme politique de promettre qu'ils vont aider le Chef de l'Etat. « Nous aider nous-mêmes plutôt et aider le Sénégal. Je vais l'appuyer en tant que leader politique et en tant que leader religieux », a-t-il insisté.

Issa Sall, Ancien Candidat la présietielle : «C'est nous de matérialiser ces mesures»

L'ancien candidat la présidentielle Issa Sall a assuré, hier, son soutien au Président de la République dans cette guerre déclarée au Covid-19. En ces temps difficiles, il a rappelé qu' l'heure actuelle, il n'y a pas de remède contre cette pandémie, si ce n'est la discipline. Il s'agit, pour lui, du respect des mesures édictées, notamment la distanciation sociale. « Il faudrait que les gens restent chez eux le maximum possible », a rappelé le député. Il a aussi estimé que le Chef de l'Etat a fait son devoir en prenant toutes ces dispositions contre le coronavirus.

« C'est nous maintenant de matérialiser ces mesures », a insisté le politique. Issa Sall qui dit adhérer totalement aux directives du Président Macky Sall a appelé la population sénégalaise faire preuve de résilience face cette pandémie.

Khalifa Ababacar Sall : «S'unir dans l'intérêt supérieur du Sénégal»

Au sortir de sa rencontre avec le Chef de l'Etat, Khalifa Ababacar Sall s'est félicité des mesures prises par Macky Sall pour freiner la propagation du coronavirus.

« Les mesures prises vont dans le bon sens », a-t-il notifié. Par l, il a manifesté son adhésion au combat commun. Sans entrer dans le secret de son échange avec le Président, il en a résumé le contenu « une nécessité d'union dans l'intérêt supérieur du Sénégal ». Pour lui, l'heure n'est plus la division. Il a appelé tous les citoyens davantage d'union pour appuyer les dispositions prises par le Gouvernement. En outre, il a dit toute la compassion qu'il voue l'endroit des personnes atteintes du Covid-19. Khalifa Ababacar Sall a également dit son espoir de voir la situation s'améliorer avec les dispositions prises par le Président de la République.

Moctar Sourang, Fnr : «Nous adhèrons totalement aux nouvelles mesures du Chef de l'Etat»

Au nom de tous les partis qu'il représente travers le Front national de résistance (Fnr), Moctar Sourang a marqué son adhésion au plan de riposte développé par le Président de la République. Dans ce sens, il a rappelé que le Fnr a, travers un communiqué, salué les mesures prises par le Chef de l'Etat pour barrer la route au coronavirus. C'est ce titre que le Front dit adhérer totalement ces « nouvelles initiatives » de Macky Sall. M. Sourang a aussi rappelé que le Sénégal est en guerre contre un « ennemi invisible ». D'où, selon lui, l'importance de fédérer toutes les forces pour venir bout de cette épidémie. En outre, le coordonnateur du Fnr a appelé le Président « impliquer l'opposition...