Soudan: l'arrivée des réfugiés ethiopiens risque d'aggraver l'économie désastreuse

L'arrivée massive de réfugiés éthiopiens, fuyant la guerre dans la région du Tigré, risque de plomber encore plus durement l'économie soudanaise déjà moribonde à cause des années de guerre, de mauvaise gestion et récemment d'inondations catastrophiques.

Plus de 40.000 réfugiés sont entrés au Soudan depuis le début du conflit le 4 novembre entre le gouvernement fédéral éthiopien et la région dissidente du Tigré, voisine du Soudan.

Ceux qui ont fui les combats se sont installés dans des camps insalubres de l'autre côté de la frontière, dans l'est du Soudan, où ils manquent de nourriture et d'un accès à l'eau et aux installations sanitaires.

"Le nombre (de réfugiés) est bien au-dessus de nos capacités (d'accueil) et une augmentation exercera une pression supplémentaire, non seulement sur notre Etat fédéral mais sur tout le Soudan", a déclaré à l'AFP Soliman Ali, le gouverneur de l'Etat de Gedaref.

"Depuis le début de la crise, la réponse des ONG a été faible et certainement pas à la hauteur de la crise actuelle", selon lui. Et le conflit ne montre aucun signe d'apaisement.

Dimanche, l'armée éthiopienne a mis en garde contre une attaque générale contre Mekele, capitale du Tigré, exhortant les civils à fuir.

"Un afflux plus important aura des répercussionséconomiques très dangereuses sur le Soudan", estime l'économiste...