Zimbabwe: austérité budgétaire tous les étages

Lepoint - Il y'a 2 semaines  -  Voir source de l'article

L'année2019sera difficile pour les agents de l'Etat au Zimbabwe. Le Plan du budget de l'année, présenté en novembre par le ministre des Finances, consacre une large part une refonte de leur statut. Et cela commence dès le mois de janvier. Le 1er, une réduction de5% des salaires des hauts fonctionnaires est entrée en vigueur. Un abattement qui concerne les ministres, les secrétaires d'Etat mais aussi le président lui-même. «Cela doit également être étendu aux salaires de base des personnes occupant des postes désignés dans des entreprises appartenant l'Etat - PDG, directeurs exécutifs et grades équivalents - y compris les commissions constitutionnelles et les institutions subventionnées», a affirmé Mthuli Ncube lors de la présentation du programme intitulé «l'austérité pour la prospérité».

Mais c'est le ministère de la Jeunesse, des Sports, des Arts et du Loisir confié en septembre la grande nageuse Kristy Coventry qui subit le plus les mesures drastiques du plan. Le gouvernement a en effet annoncé le licenciement de3365 de ses employés. Des mesures draconiennes, destinées réduire le poids de l'administration, un secteur dans lequel les salaires représentent plus de 90% des dépenses, soit4milliards de dollars. Un fichier biométrique pour recenser la masse salariale et éviter les «fonctionnaires fantômes» est également l'étude.

Les fonctionnaires en colère

Toutes ces mesures passent mal auprès des principaux concernés. Une réunion s'est tenue lundi7janvier entre leurs représentants et le gouvernement. Leurs revendications, entre autres: «des salaires en dollars américains et...