Tanzanie: l'opposition appelle

L'opposition tanzanienne a appelé samedi ses partisans à descendre dans la rue pour contester la réélection écrasante du président John Magufuli et la victoire sans partage aux législatives de son parti et obtenir l'organisation d'un nouveau vote, jugeant le premier frauduleux.

"Nous appelons d'abord à de nouvelles élections dès que possible. Nous appelons à des manifestations continues et pacifiques à partir de lundi dans tout le pays jusqu'à ce que nos revendications soient satisfaites", a déclaré Freeman Mbowe, chef du principal parti d'opposition, Chadema, lors d'une conférence de presse conjointe à Dar es Salaam avec une autre formation, l'ACT-Wazalendo.

La Commission électorale (NEC) a proclamé vendredi M. Magufuli, 61 ans, surnommé le "bulldozer", vainqueur du scrutin de mercredi avec 84,39% des voix, très loin devant son principal adversaire, le candidat du Chadema Tundu Lissu, 52 ans, crédité de 13,03% des suffrages.

Les 2,58% restants sont éparpillés entre les 13 autres candidats.

Le parti de M. Magufuli, le CCM, ex-parti unique, au pouvoir sans discontinuer depuis l'indépendance, rafle par ailleurs la quasi-totalité des 264 sièges du Parlement attribués lors du scrutin législatif couplé à la présidentielle, etdont les résultats n'ont pas encore été officiellement proclamés.

Le CCM remporte notamment des circonscriptions dans des fiefs historiques de l'opposition, notamment à Dar es Salaam ou Arusha, la grande ville du...