Barrage sur le Nil: l'Afrique du Sud exhorte

L'Afrique du Sud, qui assure la présidence de l'Union africaine (UA) a exhorté jeudi les pays en litige autour de la construction par l'Ethiopie d'un mégabarrage sur le Nil Bleu "rester impliqués" dans les négociations, menacées de suspension par l'Egypte et le Soudan.

Le Grand barrage de la Renaissance (Gerd) construit par l'Ethiopie sur le Nil Bleu - qui rejoint au Soudan le Nil Blanc pour former le Nil - suscite, depuis le début du chantier en 2011, de fortes tensions avec l'Egypte et le Soudan riverains du Nil en aval.

Addis Abeba estime le Gerd essentiel son développement économique et son électrification, tandis que Khartoum et Le Caire craignent que le futur plus grand barrage hydroélectrique d'Afrique, haut de 145 mètres, ne restreigne...