14 partages Raquel Garrido, trop occupée avec les élections présidentielles pour déclarer ses revenus

Tous les jours ou presque le nom de Raquel Garrido ressort dans les nombreux journaux dans l'hexagone. Depuis les premières révélations parues dans Le Canard Enchaîné, qui évoquait alors sa dette de 32 215 euros la Caisse nationale des barreaux français (CNBF), la porte-parole tente de se justifier.

Sur le plateau de Thierry Ardisson, dans Les terriens du dimanche, émission pour laquelle elle est chroniqueuse, l'avocate franco-chilienne a évoqué une " acharnement injuste" demandant celui qui n'a " jamais été découvert de lui lancer la première pierre".

Car selon un expert interrogé par le point, la dette de Raquel Garrido correspondrait un montant estimé par la caisse en cas d'absence de déclaration du chiffre d'affaires. Ainsi, " la caisse procède, comme les autres organismes sociaux, une taxation d'office pouvant donner lieu, a posteriori, une régularisation".

Et si l'Insoumise a oublié de déclaré ses revenus, c'est qu'elle avait une bonne raison : " Les avocats doivent déclarer leurs revenus aux organismes professionnels chaque année, vers avril-mai" a-t-elle expliqué, comme le rapportent nos confrères du Point avant de rajouter : " Cette année, il y avait un événement majeur de la vie démocratique de notre pays qui se déroulait ce moment-l qui a capté toute mon attention... ".

Un argument imparable pour l'avocate qui assure avoir rectifié son erreur : " La CNBF a pris bonne note de mon vrai revenu 2016" a-t-elle lancé, assurant au passage : "Tout va bien".

Dites-nous ce que vous pensez de cet article ?

Nous vous recommandons