Algérie: Le pays s'attèle améliorer le climat des affaires par des réformes idoines et la lutte contre la bureaucratie

Alger "" Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, a affirmé, vendredi, que l'Algérie oeuvrait l'amélioration du climat des affaires par l'introduction de réformes juridiques idoines, la lutte contre les pratiques bureaucratiques, la modernisation et la rationalisation de l'action administrative.

Dans une allocution lors des travaux d'un séminaire international sur le role de l'avocat dans le développement économique, organisé sous le haut patronage du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, M. Louh a indiqué "qu'outre les mesures législatives, l'Etat algérien oeuvre améliorer le climat des affaires par l'introduction de réformes juridiques idoines, la lutte contre les pratiques bureaucratiques, la modernisation et la rationalisation de l'action administrative".

Il a rappelé, ce propos, que la Constitution algérienne consacrait, dans son article 43, la liberté d'investissement et de commerce et chargeait l'Etat de la mission d'améliorer le climat d'affaires et d'encourager le développement des entreprises sans exclusive, et ce au service du développement économique national.

Soulignant que l'Algérie recelait des ressources diversifiées et des potentialités humaines "extraordinaires", le ministre a affirmé que "notre pays peut devenir une terre idéale pour l'investissement et le lancement d'initiatives productives au double plan national et international", ajoutant qu'il s'agit l d'une aspiration réaliste "en reposant sur des facteurs incitatives, dont la la clarté des règles adoptées, en sus des critères de transparence et de stabilité".

"L'Algérie a élaboré des législations qui garantissent la parité dans le traitement des investissements et leur protection, conformément aux règles du droit international", a poursuivi M. Louh, précisant qu'elle "envisage de lancer d'autres initiatives dans ce contexte, notamment travers l'introduction en cours de profondes réformes aux code civil et de commerce, ainsi qu'au code de procédure civile et administrative".

Mettant en avant tous les amendements introduits, notamment au code civil dans le volet relatif aux assurances ainsi que la loi relative l'investissement, le ministre a fait état de...