Mauritanie - Union Africaine : L'attaque contre la force G5 expose les « failles de sécurité »

Afrik - Le 2018-07-02  -  Voir source de l'article

La dernière attaque meurtrière contre un groupe de sécurité antiterroriste africain au Mali a mis au jour les défaillances de la sécurité régionale qui doivent être corrigées, a prévenu dimanche le pays hôte du sommet de l'Union africaine qui se tient en Mauritanie.

Vendredi, un kamikaze dans un véhicule peint aux couleurs de l'ONU a tué deux soldats et un civil dans l'attaque du siège du quartier général de la force dite du G5 dans la ville malienne de Sevare. Un groupe lié Al-Qaïda a revendiqué l'attentat lors d'un appel téléphonique l'agence de presse mauritanienne Al-Akhbar. Samedi, au moins quatre soldats maliens ont été tués lorsque leur véhicule a heurté une mine dans la région de Koro, au centre du Mali. Dimanche, quatre civils ont été tués par une voiture piégée qui visait les forces françaises.

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, dont le pays fait partie du G5 et qui accueille ce dimanche un sommet de deux jours de l'Union africaine, a déclaré que l'attentat avait frappé le coeur de la sécurité de la région et il a critiqué le manque d'aide internationale.

Le G5 vise rassembler 5 000 soldats de cinq nations - Burkina Faso, Tchad, Mali,...